Reprise-transmission d’une entreprise : avantages et inconvénients

Créer son entreprise induit des démarches administratives lourdes et un temps d’attente parfois trop long avant le démarrage effectif de l’activité. Dans ce contexte, une reprise d’entreprise permet de contourner ces contraintes et de démarrer son activité rapidement. Par ailleurs, la perte de motivation et le doute d’un créateur qui brave plusieurs étapes de la création d’entreprise et fait face à des freins peuvent également lui faire renoncer à créer son entreprise. C’est dans ce contexte qu’une reprise d’entreprise est une autre option pour être chef d’entreprise et développer une activité déjà existante. Cette opération de reprise-transmission présente des avantages mais aussi des inconvénients.

Les « Plus » d’une reprise d’entreprise

Pour le repreneur :

  • les banques sont plus disposées à accorder des prêts à une entreprise déjà existante à partir du moment où elle est rentable car les organismes financiers peuvent s’appuyer sur des données fiables comme le bilan comptable des années précédentes
  • Le succès rencontré lors d’une reprise d’une entreprise est nettement supérieur à celui rencontré lors de la création d’une entreprise.
  • l’entreprise existe déjà, les démarches administratives ne sont plus à faire
  • les clients sont déjà existants
  • les salariés sont déjà recrutés et formés
  • les informations, l’aide et les points de vigilance du cédant facilitent le bon exercice de l’entreprise
  • le réseau partenaires, fournisseurs, prestataires, etc. est déjà établi
  • l’organisation de l’entreprise est déjà mise en place

Pour le cédant :

  • réaliser une plus-value sur la cession de l’entreprise
  • avoir la satisfaction personnelle que son entreprise se pérennise avec le repreneur, l’histoire se poursuit même si le chef d’entreprise a changé

Les « Moins » d’une reprise d’entreprise

Pour le repreneur :

  • Le coût d’un rachat peut être plus élevé que celui d’une création d’entreprise
  • Il convient de bien analyser les raisons qui conduisent le vendeur à céder son affaire. Les vraies motivations sont parfois discrètes (défaillance d’un client important, arrivé d’un concurrent fort…)
  • La comparaison avec votre prédécesseur peut également être une difficulté; Si vous êtes moins accueillant, moins commercial… vous pourrez perdre des clients importants.
  • une parfaite connaissance de l’activité, du marché et des clients est exigée
  • le chef d’entreprise doit être opérationnel immédiatement pour ne pas laisser en suspens des dossiers ou des chantiers
  • les salariés sont parfois réticents au changement de gestionnaire et ont de la difficulté à s’adapter à un nouveau management. Attention au climat social qui peut en découler!!! 

Pour le cédant :

  • le temps accordé au repreneur pour qu’il s’adapte à sa nouvelle activité est peu ou pas rémunérée
  • les clauses de la cession d’entreprise prévoyant les modalités de paiement et l’ajustement du prix peuvent être défavorables au cédant

Chaque société est un cas différent mais le délai normal d’une transmission est compris entre 18 mois et 2 ans et comptez environ 6 mois pour une cession rapide.

Un travail sur la communication auprès des Salariés, des Clients et des Fournisseurs doit être mis en place afin de réussir parfaitement sa reprise d’entreprise

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.