S’associer avec un proche : risque ou opportunité ?

Il existe différentes raisons qui répondent souvent à un frein à la création d’entreprise :

  • la peur de se retrouver seul(e)
  • le manque de finance
  • des compétences insuffisantes, etc.

C’est dans ce contexte que s’associer avec un proche rassure, l’associé complète l’autre avec ses compétences, son savoir-faire et ses expériences professionnelles. Il peut également aider l’autre financièrement avec un apport financier.

Pour bien s’associer, il est primordial de :

Connaître les objectifs et les intérêts de chacun

A titre d’exemple :

  • un associé peut avoir un objectif de rentabilité de court terme et l’autre un objectif de rentabilité à long terme
  • un associé peut vouloir poursuivre son activité salariée et un autre se consacrer pleinement à sa création d’entreprise

Les solutions :

  • Avant de s’associer, clarifier les objectifs de chaque associé, ses intérêts et priorités
  • Définir le temps accordé à l’entreprise et les contraintes personnelles de chacun

Définir l’équilibre temps de travail/rémunération/pourcentage du capital

A titre d’exemple :

  • Une situation où un associé consacre du temps à sa famille et ses enfants et un autre associé célibataire qui consacre la majeure partie à l’entreprise risque de générer un déséquilibre. L’associé actif est lésé par rapport à l’associé dormant.
  • Des frustrations peuvent arriver si un associé apporte plus de contrats ou de clients ou est plus productif

Les solutions :

  • Lier les rémunérations aux objectifs individuels de chiffre d’affaires ou de productivité
  • Faire le point sur les compétences, atouts et savoir-faire de chacun

A titre d’exemple :

  • Un associé qui a plus de compétences qu’un autre associé peut l’amener à travailler sur un champ d’action plus large que l’autre associé et donc être plus productif.
  • Deux associés ayant les même compétences et ne sont pas complémentaires, leur association n’est pas pertinente

 Les solutions :

  • Comparer l’apport potentiel de l’associé et leur personnalité
  • Identifier un intérêt partagé et un équilibre général

Définir le rôle de chacun et établir une répartition des tâches

A titre d’exemple :

  • Un associé qui a une famille ou une passion qui lui prend du temps et ne peut se consacrer pleinement à l’activité de l’entreprise alors que l’autre associé consacre la majeure partie de son temps à l’entreprise
  • Un associé qui empiète sur le travail de l’autre avec le risque de faire les mêmes tâches

Les solutions :

  • Définir une répartition des tâches et un calendrier prévisionnel dès le démarrage
  • Délimiter le rôle de chacun et organiser un point régulier pour l’ajuster
  • Anticiper les conditions de sortie en amont : signer un pacte d’associé

Anticiper les conditions de sortie en amont : signer un pacte d’associé

A titre d’exemple :

  • Les associés ne s’entendent plus et n’arrivent plus à travailler ensemble
  • Un des deux associés souhaite se séparer

Les solutions :

Afin d’éviter des situations conflictuelles ou un blocage en situation de désaccord ou de souhait de séparer, il est judicieux de fixer les conditions de rachat des parts ou de revente à un tiers.

Témoignage de Sylvain et Rémi GARNERONE (frères) / Lauréat Prix Innovation

BLACK-LINE : prêt à porter innovant pour snowboardeur 

Pourquoi vous êtes-vous associés avec un proche pour créer votre activité plutôt que d’exercer seul(e) ?

Un associé ne se choisit pas par hasard. Dans mon cas, il s’agit de mon frère. De plus, nous sommes très complémentaires et nous avons les mêmes passions. Ce qui est essentiel pour avancer dans la même direction tout en ayant des rôles bien différents.

Quel(s) avantage(s) et inconvénient(s) rencontrez-vous au quotidien avec votre associé ?

Avoir un associé est un énorme avantage pour s’appuyer l’un sur l’autre et avancer beaucoup plus rapidement. Nous pouvons ainsi confronter nos opinions et nos avis pour être le plus qualitatif et le plus efficace possible. La plus grande difficulté est de savoir s’écouter pour que les décisions soient bien prise ensembles et d’un commun d’accord.

Quel(s) conseils donneriez-vous à des créateurs qui envisagent de s’associer avec un proche ?

Il faut être sûr de la personne choisie pour être son associé. Idéalement complémentaire avec soi et qui qui partage la même vision pour votre projet.

 

Témoignage de Sonia Illy et Raphaël Mendy / Lauréats Talents des Cités Création

Pastels Worlds : restaurant de chaussons farcis inspirés des recettes du monde entier

Pourquoi vous êtes-vous associés avec un proche pour créer votre activité plutôt que d’exercer seul(e) ?

Nous nous sommes associés car nous partageons la même passion. Les métiers de la restauration sont très prenants, il est donc dur de concilier vie de famille et travail. Travailler ensemble permet aussi de partager des moments et facilite la compréhension. Cela apporte un soutien supplémentaire face au défi. 

Quel(s) avantage(s) et inconvénient(s) rencontrez-vous au quotidien avec votre associé ?

Les avantages sont le soutien moral, la ligne de conduite commune, le positionnement égal face à la réussite ou à l’échec 

Les inconvénients reposent sur la difficulté  à séparer parfois vie de famille/vie au travail et les exigences accrues que l’on impose à l’autre dans le travail.

Quel(s) conseils donneriez-vous à des créateurs qui envisagent de s’associer avec un proche ?

Nous conseillons de poser tous les problèmes et d’envisager aussi que cela puisse ne pas fonctionner. Nous recommandons aussi de répartir équitablement le travail. 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.